Un lancement de programme « tout digital », pourquoi pas ?

La belle saison repart et avec elle les lancements immobiliers, ce mois-ci Villiers-le-Bel, dans le 95. Seqens, promoteur spécialisé dans les logements sociaux a sollicité BMG pour commercialiser 51 logements. Son budget serré pour financer une commercialisation qui s’annonce longue le pousse à choisir le « tout digital ».

Mais est-ce que prévoir des actions uniquement sur internet permet de faire un bon lancement ?

Notre cible de jeunes primo-accédants est toute désignée pour une publicité sur les réseaux sociaux et sur le web. Déjà un bon point. Les jeunes couples à la recherche d’un bon plan pour acheter leur logement le moins cher possible vont commencer leurs recherches sur internet par « 2 pièces pas cher à … ». Nous avons plus d’un atout financier à mettre en avant sur ce programme : TVA à 5,5%, Prêt à Taux Zéro et prix en dessous du marché. 

Parmi les outils digitaux Google est une pièce maîtresse.

Il est primordial de soigner sa stratégie. Par exemple c’est bien de multiplier les formats d’annonces pour tester celles qui donnent les meilleurs résultats. D’abord le Search, le format texte classique qui répond à une requête de prospect. Mais aussi le Display qui permet de donner de la visibilité à l’identité du programme dans une publicité affichée sur les sites les plus fréquentés par notre cible. Enfin les Natives Ads, des annonces textes qui s’intègrent discrètement au milieu d’autres annonces, moins publicitaires. Chaque format d’annonce est automatiquement testé par Google. Au bout de quelques jours les annonces qui génèrent le plus de clics sont privilégiées. Un moyen habile d’optimiser la campagne !

Sur Facebook il y a du potentiel prospect.

Les jeunes y conservent leurs habitudes même si le site est moins à la mode, ils ont toujours un oeil dessus. En ciblant bien le profil des personnes à qui l’on souhaite afficher la pub on arrive à toucher notre cible. Il ne faut pas compter sur une transformation très rapide avec Facebook. Le prospect va être exposé à la pub une fois, 2 fois, 3 fois et au bout d’un certain temps c’est peut-être sur un email qu’on aura envoyé parallèlement qu’il cliquera. 

Ces campagnes Google et Facebook ne nous exonèrent pas d’une bonne campagne sms voire email.

Les campagnes one-shot créent beaucoup de traffic le jour de l’envoi et permettent en général d’obtenir d’un coup de nombreux contacts. Tandis que les campagnes sur Google et Facebook mettent du temps à s’installer.

 

Au final, la campagne a plutôt bien marché.

Le lancement a eu lieu début mai et au bout d’1 mois de campagne Google+Facebook+SMS+Email c’est plus de 350 contacts récoltés et plus de 2000 personnes qui sont venus visiter la landing page. Alors oui le tout digital çà marche si l’on travaille bien sa cible et qu’on se sert des outils puissants mis à notre disposition par Google et Facebook.

Il faut avouer qu’on a quand même soutenu le digital avec un petit tract local et un affichage en ville mais ces 2 actions n’ont constitué qu’une part très minime du budget global de communication.

Pour aller plus loin dans la commercialisation du digital il faudra penser à un espace de vente en ligne plus poussé qui permettrait de tchatter avec les commerciaux, voire de réserver en ligne. A réfléchir pour un prochain lancement…

En attendant visitez la landing https://www.carredesfrenes-villiers-le-bel.fr

 

0 0 0